Comment savoir si notre processus postural est dégradé ?

par le Dr Mesquida Serge.

Pour savoir si nos douleurs relèvent d’un traitement de Posturoception®, il faut savoir si notre processus postural est dégradé.

Avant tout il faut s’assurer qu’il n’y a pas de maladie organique sous-jacente et un diagnostic médical est indispensable à la recherche d’une maladie auto immune, d’une tumeur, d’une lésion musculo-squelettique, d’une infection… Autrement dit même si toutes les investigations médicales n’apportent pas de diagnostic de maladie, ce chemin parfois long est indispensable avant de qualifier une douleur de fonctionnelle.

Souvent les arguments de derniers recours pour expliquer les douleurs sans diagnostic probant sont la croissance, le stress, le manque ou l’excès de musculature, le surpoids, l’âge, l’arthrose et si nécessaire un mélange de ces différentes raisons.

S’associent à ces explications dans lesquelles on ne se reconnaît pas, l’inefficacité des traitements, l’échec des multiples méthodes essayées pour venir à bout de ses douleurs. Les antidouleurs ou les antiinflammatoires soulagent peu ou pas, la kinésithérapie est inefficace, l’effet des infiltrations ne dure pas, l’ostéopathie autrefois efficace ne l’est plus, l’acupuncture et la mésothérapie restent sans effet, comme les semelles orthopédiques ou proprioceptives.

Si toutes les méthodes thérapeutiques variées restent sans ou avec peu d’effet, si l’on a rencontré différents thérapeutes, si un diagnostic flou d’arthrose, de surpoids, de stress etc. essaie d’étayer approximativement la cause des douleurs, si ces douleurs durent dans le temps parfois depuis de longs mois voire de longues années, on peut raisonnablement penser que notre processus complexe postural est déstructuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *